Advanced search options

Advanced Search Options 🞨

Browse by author name (“Author name starts with…”).

Find ETDs with:

in
/  
in
/  
in
/  
in

Written in Published in Earliest date Latest date

Sorted by

Results per page:

Sorted by: relevance · author · university · dateNew search

You searched for subject:(Parliamentary check). Showing records 1 – 2 of 2 total matches.

Search Limiters

Last 2 Years | English Only

No search limiters apply to these results.

▼ Search Limiters

1. Ben Younes, Sonia. Le contrôle parlementaire de l'action du gouvernement : Parliamentary oversight of government action.

Degree: Docteur es, Droit public, 2016, Aix Marseille Université

Le contrôle parlementaire de l’action du gouvernement est une fonction consubstantielle au régime parlementaire qui prévoit une séparation dite « souple » des pouvoirs. En 1958, le contrôle parlementaire s’est retrouvé encadré juridiquement par la constitution du 4 octobre 1958 et par la pratique politique avec l’émergence du fait majoritaire. Au sens stricte, le contrôle parlementaire est un contrôle de nature politique tournée vers la sanction du gouvernement. Si l’exercice du contrôle du gouvernement est assimilé à sa censure, il apparaît ineffectif. La réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 ayant pour objectif de revaloriser le parlement, a consacré sa fonction de contrôle à l’article 24 de la constitution qui dispose : « Le parlement vote la loi. Il contrôle l’action du gouvernement. Il évalue les politiques publiques ». Pour redynamiser l’exercice de ce contrôle, l’ensemble de ses instruments sont renforcés. En pratique, apparait un « nouveau » type de contrôle, un contrôle moderne de l’action du gouvernement axé sur la performance des politiques publiques, il s’agit de la mission d’évaluation des politiques publiques. L’efficacité des politiques publiques est conçue comme la finalité technique du contrôle parlementaire. Le renouveau du contrôle parlementaire ne peut se réaliser qu’avec un rééquilibrage des institutions, entamé en 2008 permettant un dialogue constructif entre le parlement et le gouvernement. Le contrôle parlementaire est un instrument de cet équilibre, un instrument d’influence du parlement sur la politique gouvernementale, dans une optique de perfectionnement des politiques publiques, leur évaluation en constitue un puissant vecteur…

Parliamentary oversight of government action is a consubstantial feature of the parliamentary system which provides a soft separation powers.In 1958, parliamentary check has been legally framed by the constitution of 4 october 1958 and the political practice with the emergence of majority rule.In its strict sense, parliamentary check is a political control turned to the sanction of the controlled object: the government. If exercise government control is equated with censorship, it certainly appears that this control is ineffective.The constitutional reform of 23 July 2008 aiming displayed to upgrade the parliament, dedicated his article to control function 24 of the constitution which now reads: "parliament votes the law. It controls the action of the Government. It evaluates public policies” To revitalize the exercise of parliamentary control, all instruments and exercise of control arrangements have been consolidated.In practice, appears a "new" type of control, modern control government action focuses on the performance of public policies, it is the program evaluation. The effectiveness of public policy is conceived as technical purpose of parliamentary control.The revival of parliamentary check can be achieved with a rebalancing of the institutions, started in 2008 allowing a constructive dialogue between the parliament and the government.…

Advisors/Committee Members: Ghevontian, Richard (thesis director), Cacqueray, Sophie de (thesis director).

Subjects/Keywords: Parlement; Contrôle; Gouvernement; Evaluation des politiques publiques; Equilibre des pouvoirs; Opposition; Responsabilité politique; Balance of powers; Parliament; Control; Government; Parliamentary check; Opposition; Evaluation of public policies; Political responsibility

Record DetailsSimilar RecordsGoogle PlusoneFacebookTwitterCiteULikeMendeleyreddit

APA · Chicago · MLA · Vancouver · CSE | Export to Zotero / EndNote / Reference Manager

APA (6th Edition):

Ben Younes, S. (2016). Le contrôle parlementaire de l'action du gouvernement : Parliamentary oversight of government action. (Doctoral Dissertation). Aix Marseille Université. Retrieved from http://www.theses.fr/2016AIXM1015

Chicago Manual of Style (16th Edition):

Ben Younes, Sonia. “Le contrôle parlementaire de l'action du gouvernement : Parliamentary oversight of government action.” 2016. Doctoral Dissertation, Aix Marseille Université. Accessed September 17, 2019. http://www.theses.fr/2016AIXM1015.

MLA Handbook (7th Edition):

Ben Younes, Sonia. “Le contrôle parlementaire de l'action du gouvernement : Parliamentary oversight of government action.” 2016. Web. 17 Sep 2019.

Vancouver:

Ben Younes S. Le contrôle parlementaire de l'action du gouvernement : Parliamentary oversight of government action. [Internet] [Doctoral dissertation]. Aix Marseille Université 2016. [cited 2019 Sep 17]. Available from: http://www.theses.fr/2016AIXM1015.

Council of Science Editors:

Ben Younes S. Le contrôle parlementaire de l'action du gouvernement : Parliamentary oversight of government action. [Doctoral Dissertation]. Aix Marseille Université 2016. Available from: http://www.theses.fr/2016AIXM1015

2. Monge, Priscilla. Les minorités parlementaires sous la Cinquième République : Parliamentary minorities under the Fifth Republic.

Degree: Docteur es, Droit, 2013, Aix Marseille Université

En 1958, la Cinquième République construit ses équilibres institutionnel et fonctionnel en réaction aux dysfonctionnements des Républiques précédentes. Partie à la découverte de la majorité, elle va d’abord rejeter la valeur positive que constitue, pour la démocratie, le conflit politique. Avec l’apparition du fait majoritaire en 1962, la majorité va muer d’une logique arithmétique vers une logique institutionnelle pour devenir une structure de décision homogène dévouée au Gouvernement. La réflexion sur l’équilibre des pouvoirs va alors se renouveler. Alors que la théorie dite moderne de la séparation des pouvoirs propose de faire du contrôle de l’action du Gouvernement par l’opposition, le critère de la démocratie moderne, nous proposons une analyse différente : l’équilibre des pouvoirs repose sur la fonction de contradiction exercée par les minorités parlementaires. Cette fonction de contre pouvoir combine alors une dimension négative de limite du pouvoir, la fonction d’opposition, et une dimension positive de valeur ajoutée de la décision politique, la fonction de complémentarité législative. La thèse propose ainsi un renouvellement de la réflexion sur le processus de prise de décision dans une démocratie pluraliste.

The Fifth Republic in 1958 built its institutional and functional equilibriums in reaction to the previous Republics. It first rejected the positive value that is conflict for a democracy. With the emergence of the “fait majoritaire” in 1962, the majority evolved from a quantitative notion to an institutional notion. It became a structure of homogenous decision making devoted to the Government. Thought on the balance of powers was then renewed. While the so-called modern theory of separation of powers suggests that the criterion for a modern democracy is the check on Government action by the opposition, we propose a different analysis: the balance of powers lies in the function of contradiction assumed by the parliamentary minorities. This role of counter-power combines a negative dimension of limitation of power, the opposition function, and a positive dimension of added value to political decision making, the legislative complementary function. This thesis offers a new perspective on the decision making process in a pluralist democracy.

Advisors/Committee Members: Ghevontian, Richard (thesis director), Cacqueray, Sophie de (thesis director).

Subjects/Keywords: Équilibre des pouvoirs; Pluralisme politique; Parlement; Minorités parlementaires; Groupes d’opposition; Groupes minoritaires; Minorités de la majorité; Parlementaires non inscrits; Contrôle parlementaire; Procédure législative; Balance of powers; Political pluralism; Parliament; Parliamentary minorities; Opposition; Opposition groups; Minority in the majority; Parliamentary check; Legislative procedure

Record DetailsSimilar RecordsGoogle PlusoneFacebookTwitterCiteULikeMendeleyreddit

APA · Chicago · MLA · Vancouver · CSE | Export to Zotero / EndNote / Reference Manager

APA (6th Edition):

Monge, P. (2013). Les minorités parlementaires sous la Cinquième République : Parliamentary minorities under the Fifth Republic. (Doctoral Dissertation). Aix Marseille Université. Retrieved from http://www.theses.fr/2013AIXM1041

Chicago Manual of Style (16th Edition):

Monge, Priscilla. “Les minorités parlementaires sous la Cinquième République : Parliamentary minorities under the Fifth Republic.” 2013. Doctoral Dissertation, Aix Marseille Université. Accessed September 17, 2019. http://www.theses.fr/2013AIXM1041.

MLA Handbook (7th Edition):

Monge, Priscilla. “Les minorités parlementaires sous la Cinquième République : Parliamentary minorities under the Fifth Republic.” 2013. Web. 17 Sep 2019.

Vancouver:

Monge P. Les minorités parlementaires sous la Cinquième République : Parliamentary minorities under the Fifth Republic. [Internet] [Doctoral dissertation]. Aix Marseille Université 2013. [cited 2019 Sep 17]. Available from: http://www.theses.fr/2013AIXM1041.

Council of Science Editors:

Monge P. Les minorités parlementaires sous la Cinquième République : Parliamentary minorities under the Fifth Republic. [Doctoral Dissertation]. Aix Marseille Université 2013. Available from: http://www.theses.fr/2013AIXM1041

.