Advanced search options

Advanced Search Options 🞨

Browse by author name (“Author name starts with…”).

Find ETDs with:

in
/  
in
/  
in
/  
in

Written in Published in Earliest date Latest date

Sorted by

Results per page:

You searched for id:"star-france:2018BORD0143". One record found.

Search Limiters

Last 2 Years | English Only

No search limiters apply to these results.

▼ Search Limiters

1. Ribot, Bastien. Rôle du système cholinergique striatal dans la physiopathologie des dystonies : un modèle expérimental chez le primate non-humain : Role of striatal cholinergic system in pathophysiology of dystonia : an experimental model in non-human primate.

Degree: Docteur es, Neurosciences, 2018, Bordeaux

Introduction : La dystonie est définie comme un syndrome de cocontractions musculaires soutenues aboutissant à des mouvements répétitifs et des postures anormales. Cependant la physiopathologie des dystonies reste mal comprise. Les études menées chez l’homme soulignent le rôle crucial des ganglions de la base dans la physiopathologie des dystonies. Des données récentes obtenues chez le rongeur suggèrent l’implication d’un désordre de la transmission cholinergique striatale mais es modèles qu’ils soient génétiques ou pharmacologiques n’aboutissent pas toujours à un phénotype de dystonie. C’est pourquoi il était important de proposer une étude chez le primate non humain, visant à vérifier notre hypothèse de travail, à savoir : est-ce qu’une augmentation de la transmission cholinergique dans le putamen est capable d’induire un phénotype clinique de dystonie similaire à celui rencontré chez l’homme.Méthodes : Nous avons réalisé des infusions chroniques d’un agoniste muscarinique non sélectif (Oxotremorine) au sein du territoire sensori-moteur du striatum chez le primate non-humain. Les symptômes cliniques induits par ce produit ont été évalués à l’aide de l’échelle de Burke-Fahn-Marsden (BFM) adaptée à l’animal. Nous avons également utilisé une approche électromyographique pour caractériser l’activité musculaire en lien avec la clinique ainsi que des enregistrements de l’activité Multi-Unitaire et Unitaire au sein des ganglions de la base afin d’établir des corrélations électro-cliniques.Résultats : Les infusions d’Oxotremorine nous ont permis d’observer : (i) des postures et des mouvements anormaux similaires aux mouvements dystoniques rencontrés en pathologie humaine ; (ii) une fréquence de décharge neuronale anormalement basse dans le GPi (13,5Hz) et un pattern de décharge de type « bursty » principalement lorsque les symptômes sont sévères ; (iii) une activité oscillatoire (28-30Hz) au sein du putamen, du GPe et du GPi; (iv) l’absence de cohérence de l’activité oscillatoire entre ces structures ; (v) que le GPi est la seule structure à présenter une cohérence de l’activité oscillatoire.Conclusion : Nos travaux démontrent pour la première fois qu’un modèle de dystonie chronique peut être obtenu chez le primate non humain par augmentation du tonus cholinergique dans le putamen. Ce travail valide l’hypothèse de l’implication des interneurones cholinergiques dans la physiopathologie des dystonies. Ils confortent l’idée qu’une augmentation du tonus cholinergique peu à elle seule induire un phénotype de dystonie.

Introduction: Dystonia is defined as a syndrome of sustained muscular cocontractions leading to repetitive movements and abnormal postures. However, the pathophysiology of dystonia remains poorly understood. Studies in humans emphasize the crucial role of basal ganglia in the pathophysiology of dystonia. Recent data in rodents suggest the involvement of a disorder in the striatal cholinergic transmission. But these genetic or pharmacological rodent models do not always express the phenotype of dystonia.…

Advisors/Committee Members: Guehl, Dominique (thesis director).

Subjects/Keywords: Dystonie; Ganglions de la Base; Système Cholinergique; Primate non-humain; Pharmacologie; Électrophysiologie; Dystonia; Basal Ganglia; Cholinergic System; Non-human Primate; Pharmacology; Electrophysiology

Record DetailsSimilar RecordsGoogle PlusoneFacebookTwitterCiteULikeMendeleyreddit

APA · Chicago · MLA · Vancouver · CSE | Export to Zotero / EndNote / Reference Manager

APA (6th Edition):

Ribot, B. (2018). Rôle du système cholinergique striatal dans la physiopathologie des dystonies : un modèle expérimental chez le primate non-humain : Role of striatal cholinergic system in pathophysiology of dystonia : an experimental model in non-human primate. (Doctoral Dissertation). Bordeaux. Retrieved from http://www.theses.fr/2018BORD0143

Chicago Manual of Style (16th Edition):

Ribot, Bastien. “Rôle du système cholinergique striatal dans la physiopathologie des dystonies : un modèle expérimental chez le primate non-humain : Role of striatal cholinergic system in pathophysiology of dystonia : an experimental model in non-human primate.” 2018. Doctoral Dissertation, Bordeaux. Accessed November 22, 2018. http://www.theses.fr/2018BORD0143.

MLA Handbook (7th Edition):

Ribot, Bastien. “Rôle du système cholinergique striatal dans la physiopathologie des dystonies : un modèle expérimental chez le primate non-humain : Role of striatal cholinergic system in pathophysiology of dystonia : an experimental model in non-human primate.” 2018. Web. 22 Nov 2018.

Vancouver:

Ribot B. Rôle du système cholinergique striatal dans la physiopathologie des dystonies : un modèle expérimental chez le primate non-humain : Role of striatal cholinergic system in pathophysiology of dystonia : an experimental model in non-human primate. [Internet] [Doctoral dissertation]. Bordeaux; 2018. [cited 2018 Nov 22]. Available from: http://www.theses.fr/2018BORD0143.

Council of Science Editors:

Ribot B. Rôle du système cholinergique striatal dans la physiopathologie des dystonies : un modèle expérimental chez le primate non-humain : Role of striatal cholinergic system in pathophysiology of dystonia : an experimental model in non-human primate. [Doctoral Dissertation]. Bordeaux; 2018. Available from: http://www.theses.fr/2018BORD0143

.